DARK STAR.

Titre Français : L'Etoile Noire

Film de John Carpenter avec Dan O'Bannon (Pinback), Andy Pahich, Brian Narelle, Cal Kuniholm, Joe Saunders. Musique de John Carpenter.
Scénario de John Carpenter & Dan O'Bannon, Producteur Exécutif Jack H. Harris, Effets Spéciaux de Dan O'Bannon, John Wash, Bob Greenburg et Ron Cobb,
Directeur Photo Douglass Knapp, Monteur Dan O'Bannon, Assistant Caméra Nick Castle, Créateur des Décors Tom Wallace,
Consultant pour les Effets Visuels et Optiques Bill Taylor, produit et Dirigé par John Carpenter.
83 Minutes 1974. Disque édité chez Varèse Sarabande (référence C.D : vsd 5327).

L'histoire : Dark Star raconte les mésaventures des 4 membres d'équipage du vaisseau Dark Star.Ce vaisseau, dans l'espace depuis 20 ans, a pour mission de détruire toutes les planètes instables qui pourraient être une menace pour de futures colonisations.
Le Commandant Powell, responsable de la mission, est mort mais continu à survivre via un support cryogénique.
Le Sergent Pinback a adopté, pour son plus grand malheur une mascotte extra terrestre assez embêtante et qui, de plus, ressemble à un ballon gonflable avec griffes intégrées.
Le Lieutenant Dolittle rêve de surfer à Malibu.
Le Navigateur Talby s'est enfermé dans le dôme du vaisseau.
L'ordinateur de bord ne marche plus très bien depuis la tempête électronique.
Et bien sûr la bombe n°20 menace d'exploser à l'intérieur de l'appareil.
Pour finir le Lieutenant Dolittle demande au commandant Powell un conseil pour ce problème qu'est la bombe et celui-ci lui repond qu'il doit apprendre à cette menace explosive la "phénoménologie ", ce que la bombe interprète comme voulant dire qu'elle est Dieu.
Ceci fait les dernières paroles de la bombe seront "que la lumière soit ", envoyant l'équipage vers l'infini et Dolittle surfer vers la Nébuleuse Veil.

 

" Un projet d'étudiant devenu un long métrage en 4 ans, pour moins de 100.000$. C'est une sorte de En attendant Godot dans l'espace très difficile à réaliser " Première 215.

Vous l'aurez compris, la comédie loufoque est à l'ordre du jour avec cette histoire complètement abracadabrante qui est à l'origine un vibrant hommage à 2001 de Stanley Kubrick. Mais l'intérêt de ce film réside surtout dans l'équipe technique, composée de personnes respectées, maintenant, du 7è art et d'un sens du cadrage qui donne à réfléchir.
Pour commencer, bien sur, John Carpenter, mais aussi Dan O'Bannon qui sera quelques années plus tard le fameux créateur et scénariste du film Alien de Ridley Scott. Le scénario de Dark Star, d'ailleurs ressemble pour beaucoup à ce dernier avec des scènes simillaires comme les pauses de l'équipage, l'ordinateur de bord à voix de femme et même le jeux du couteau dont usera Bishop (Lance Henriksen) dans Aliens le retour.
Il y a aussi Ron Cobb, mondialement connu pour son travail sur les décors de films comme Conan le Barbare, Rencontres du 3è type et Alien. John Wash qui a crée pour ce film les écrans d'ordinateurs et qui en créera bien d'autres pour La Guerre des Etoiles et New York 1997, et Doug Knapp qui fut le directeur photo sur Assaut.
L'équipe a commencé à filmer Dark Star en 1970 en 16mm pour un moyen métrage universitaire. C'était un projet de Carpenter et O'Bannon et ils continuèrent à filmer de façon spasmodique pendant les 2 ans qui suivirent jusqu'à ce que Jack Harris arrive et les aides à boucler le budget du film pour le terminer.
Le budget total du film s'élèvera à 60.000$, un miracle pour l'époque.
Pour ce qui est du disque édité chez Varèse Sarabande, c'est surtout un enregistrement d'assez médiocre qualité, les dialogues sont inclus dedans, ainsi que la musique Country.Un disque à écouter si l'on est un fan inconditionnel du film.
En fait une œuvre assez fun mais sans que l'on reconnaisse la patte de l'auteur de Fog.
Le film ne fut distribué qu'après le succès d'Halloween.