Le Général Bethlehem se fera un plaisir de vous ... enfin d'être ... bon ben il vous expliquera ça mieux que moi.
Considerez le comme le Colonel Kurtz de ce site (ce qui ont lu Starforce comprendront). Pour les lettres d'insultes, c'est !


Le Général BETHLEHEM


Update du 14.01.03 :

Pendant qui y-en a la coule douce moi je travaille........

Bonne année mes chères ami(e)s,

Alors que RedDragon est entré en hibernation, moi, oui moi, votre fidèle serviteur, tient, et ce dès à présent, à vous présenter mes voeux de bonne année, et surtout, de bonne santé. Une année 2003 où la guerre dans le Golfe Persique, quelques attentats à l'arme chimique deci, délà, révèleront la bonté de l'âme humaine, la générosité de l'autre et la tolérance des croyances.


Parlons maintenant musique de film

VOILA MON BEST OF 2002 :


MEILLEURE MUSIQUE : HARRY POTTER AND THE CHAMBER OF SECRETS (JOHN WILLIAMS)
MEILLEUR MORCEAU : "ANAKIN'S ANGER' (JOHN WILLIAMS) FROM ATTACK OF THE CLONES (unreleased)
MEILLEUR THEME : EX AEQUO (ACROSS THE STARS & FAWKE THE PHOENIX) JOHN WILLIAMS
MEILLEUR MAIN TITLE : EX AEQUO (SIGNS ET THE SUM OF ALL FEARS) JAMES NEWTON HOWARD & JERRY GOLDSMITH
MEILLEUR REEDITION : THE SAND PEEBLES (JERRY GOLDSMITH) VARESE CLUB
MEILLEUR INEDIT : BIG & JOE VERSUS THE VOLCANO (HOWARD SHORE & GEORGES DELERUE) VARESE CLUB
MEILLEUR PACKAGING : THE LORD OF THE RINGS : THE FELLOWSHIP OF THE RING (HOWARD SHORE)
RECOMPENSES LES PLUS MERITEES : HOWARD SHORE ET RANDY (YES!) NEWMAN OSCAR DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE ET DE LA MEILLEURE CHANSON. UNE ANNEE D'ANTHOLOGIE !
MEILLEUR COMPOSITEUR : JOHN WILLIAMS

MENTION PLUS QU'HONORABLE : JAMES NEWTON HOWARD, JERRY GOLDSMITH & HOWARD SHORE.

A BIENTOT !!!!


Update du 06.11.02 (Enfin) :

General Bethlehem : the beyondness of an eternal echoe

Alors que le monde s'impatiente à l'idée d'un nouveau conflit local - pas celui qui a lieu tous les soirs chez mes voisins - me voilà de retour pour une nouvelle chronique.

J'ai beaucoup aimé vos lettres d'encouragements, elle me vont droit au coeur...

Je reviens de quelques semaines de vacances (du pouvoir). j'ai pu visiter cette belle Normandie et, par la même occasion - assister au concert de Mireille Mathieu à la Pointe du Hoc.
Malheureusement, et comme prévu (mais ça je vous l'avais dit) les conditions climatiques n'ont pas été bonnes. La Manche restera toujours la Manche (c'est pour ça que je préfère les manches longues) car aussi courte que soit la Manche, elle n'en reste pas moins une mer traîtresse, où se croisent quelques cargos dont les cargaisons (du mot cargo) s'éparpillent au gré des dégazages...

Je me suis lié d'amitié avec Robert, le chef électricien et il m'a confessé que le challenge était grand, électriquement parlant. Il était cependant rassuré de savoir que Mireille (qui nous manque et qui est malheureusement trop absente des écrans) était au sommet de son art et disposait, en cas de naufrage inopiné, d'une balise Argos très puissante. Il m'a garanti qu'on l'aurait retrouvé, quoiqu'il arrive.

Par ailleurs, achetez le nouveau cd de Mireille Mathieu !!!!!! C'est une très grande dame de la chanson, qui fait partie de la culture de la France et que je respecte infiniment. Voilà je l'ai dit et c'est sincère.

Mise a part ça la Normandie ne change pas, des pommes, des vaches, des bombes égarées, des normandes, du président, et Deauville, Trouville, Caen, Sainte Mère l'Église, entre autres.

Et la musique de film dans tout cela ?
Posez la question à Reddragon, dont les yeux fatigués et rougis par son travail (remarquable) sur ses pochettes me laisse à penser que ce garçon pense trop musique, peut-être pas assez films (ndla : *$°]##!!:;??.//) et surtout pas assez femmes....

En fait, la musique de film vit au rythme des saisons. L'été les journées paraissent longues et vous attendez la nuit dans l'espoir d'attraper la bonne (musique) et vous vous laissez enivrez par ce doux parfum exotique d'orchestre au rabais, enregistré en quatrième vitesse en Mai (car y zavait pas le temps de donner une journée d'enregistrement de plus, budget oblige).
C'est comme ça que, généralement, l'été c'est sec (spider man, men in black 2, arac attack, entre autres).
Et pi vint the fall, et là on y met le prix et ça paye, vous entendrez ça dans quelques semaines....

C'est quand même triste ce qui vient d'arriver à Elmer Bernstein sur Gangs of New York mais quand on fait un film avec un titre pareil....

Et voilà le plat de résistance (deux oeufs brouillés SVP)

LES CLUBS DES CINQ


Pour cette rubrique, j'ai décidé de m'exprimer et de classer les cinq compositeurs qui feraient mieux de faire AUTRE CHOSE que de la musique de film et les cinq autres QUI MANQUENT à la musique de film. Je sens déjà que ça va voler bas dans les forums et que certains vont prendre la chose au premier degré, alors que moi, humble Général, je respecte vos points de vue.

Les cinq nommés dans la catégorie FAIRE AUTRE CHOSE QUE DE LA MUSIQUE DE FILM :

1. ERIC SERRA
Je ne reviendrai pas la dessus, on a tout dit, qu'est ce qu'il apporté à la musique de film ? hein ? Rien. Point final.

l'accident : Nikita - j'aime ce score.
la réalité : Jeanne d'Arc

2. BRIAN TRANSEAU dit BT
Du bruit, rien que du bruit. Vraiment qu'il retourne à ses délires techno pops qui ont fait sa renommée ailleurs qu'au cinéma.

3. MICHAEL NYMAN
Un jour, je suis allé à un concert de ce monsieur et des gens se sont endormis, et beaucoup sont partis....Que dire de plus ?

4. GRAEME REVELL
J'ai jamais accroché à la musique de ce monsieur, comprends pas son succès, y doit avoir de bons agents parce que faire les gros films qu'il fait, c'est une énigme, j'ai que ça comme réponse.

5. LA NOUVELLE COQUELUCHE DU NOUVEAU PROCHAIN FILM A LA MODE QUI NE SERA MEME PAS CE QUE C'EST QUE LA MUSIQUE DE FILM ET QUI VENDRA DES MILLIONS D'ALBUMS ALORS QUE :


ILS NOUS MANQUENT !!!!!

1. FREDERIC TALGORN
Quel talent ! Probablement, et je pèse mes mots, le potentiel d'un Herrmann, d'un Goldsmith et d'un Williams réunis. Seulement voilà, si je me souviens bien on lui promettait un avenir radieux au début des années 90 et puis plus rien ou presque. Ses scores pour Devil's Arithmetic ou Angels in the Endzone n'ont pas été édités, celui de Monty Spinnerratz est plus que rare (je lance un appel à celui qui pourrait me le dégoter). Que font ses agents !!!! On est en train de passer à coté de quelque chose d'immense....

2. BRUCE BROUGHTON
Les années 90 auront été pour lui aussi une longue descente aux oubliettes. Certes il fait encore des films (surtout des téléfilms) mais adieu les productions Amblin, les gros budgets....
Là aussi c'est un talent précieux et immense qui est complètement sous exploité. Imaginez un film comme Time Machine avec un score de Bruce Broughton !

3. BILL CONTI
Là aussi qu'on lui donne les films qu'il mérite ! Quand Conti a un beau film ou un gros film entre les mains, c'est énorme ! La rumeur voudrait qu'il fasse Spider Man 2, ah ah ah ah ah ! Ce serait trop beau. Après ce que nous a pondu Danny Elfman, quel chance ce serait ! tiens parait-il qu'un certain John W. va faire Scooby-doo 2 : Adventures in Oahu : "It will be a great challenge for me to score the next adventure of Scooby-doo I have never scored a comedy like this. This is a very flattering and gratifying opportunity to bring music to the hero of Hanna and Barbera, who is part of the heritage of American Culture"
Excusez, mais après Conti faisant spider-man 2, c'était trop tentant de sortir une autre énormité.

4. BASIL POLEDOURIS
Que dire de plus là aussi ? C'est désespérant de voir des compositeurs de cette trempe mettant des séries B en musique alors que des Klaus Badelt (contre qui je n'ai absolument rien, il profite du système et doit beaucoup à Hans Zimmer) font des gros budgets !

5. DAVID BERGEAUD
David qui ? Il y a 6 ans lors de la sortie de PRINCE VALIANT, on voyait dans ce jeune compositeur Canadien un futur grand (y parait même que le cd du score est dispo et qu'il n'est sorti qu'en Irlande ! (là aussi je lance un appel....))
Son promo de Earth 2 est sensationnel et ses musiques pour les trailers de Lorenzo's Oil et Jurassic Park de sacrés bons moments. Alors là aussi, que fait-il ? quelqu'un pourrait-il me dire ce qui se passe ici ?
Hein ?


LES CDS DU MOMENT :

THE PRESIDIO (BRUCE BROUGHTON)
REBECCA (FRANZ WAXMAN cond. MCNEELY)

A bientôt !



Le tour du monde de la musique de film....


La terre est une petite planète constituée majoritairement d'eau, avec du pastis du côté de Marseille. Il y a pleins de pays, de races et de religions diverses et variées. De ce fait, il y a aussi pleins de guerres inutiles, de gens qui se croient plus intelligents que les autres, et la vache folle qui ne rie plus quand elle a le cul par terre.

La musique de film n'est pas exsangue de cette variété mon cher Guy.
Le cinéma est une industrie mondiale,reconnue aux quatre coins de cette planète ronde. Dominé à 99.999999% par le sympathique cinéma non-violent et non-abrutissant d'Hollywood.

Faisons le tour du monde la musique de film et si vous tirez le pompon je vous dirais pourquoi la musique de film est en danger.

La France :

En tout seigneur, tout honneur, et tout ancien pays colonisateur, la France a le mérite d'avoir un héritage musical cinématographique riche, très riche, mais tellement lointain.
Quand j'entends les ritournelles de Francis Lai, les mélodies incomparables de l'unique Georges Delerue, de son cher ami Gérard Calvi, les travaux du génial Michel Magne et de François de Roubaix, je me dis qu'il y a comme un malaise aujourd'hui. Ok, on a les excellents Jean Claude Petit et Gabriel Yared mais après ? Hein mais après ?
Bref, la France est un pays qui vit sur ses acquis, qui se croit toujours important mais qui, en réalité, ne pèse plus guère. Demandez à Frédéric Talgorn, Michel Colombier, Maurice Jarre et même le regretté Georges Delerue ce qu'ils en pensent (et pensait). Le pire et le plus représentatif, ce sont les Césars, même la meilleure cérémonie ne vaudra pas la pire Cérémonie des Oscars, aucune chance.

Et en plus on tire sur le Président....

L'Inde :

L'Inde est un pays immense peuplé de millions de gens toujours souriants qui veulent faire la guerre nucléaire au voisin Pakistanais pour une histoire de pull cachemire. Le cinéma indien est très très populaire, en Inde et à Paris. Il paraît qu'il y a des compositeurs indiens, mais aucun n'a eu l'Oscar. Ca vous étonne ?

L'Italie :

Comme la France, l'Italie vit sur son passée mais a toujours le vent en poupe à Hollywood grâce à l'insupportable Roberto Begnignignigni.
En Italie, il y a Ennio Morricone, un monsieur brillant, Nicola Piovani, et puis quelques autres dont j'ai oublié le nom au moment où j'écris cette chronique. Ah oui ! Il y a eu Nino Rota. J 'aime bien Nino Rota.
En corse voisine, ils ont eu Tino Rossi, pas celui de la famille Martini et Rossi....mais avec les olives quand même, qui sont marinées, là.

L'Angleterre :

Les anglais sont fiers comme des espagnols, mais moins burnés.
Il y a pleins de bons compositeurs anglais mais l'ensemble fait un peu review et review et review.
John Scott, bien, George Fenton, Bien, David Arnold, bien, John Barry très bien.
Ah ce John Barry ! qu'est ce qu'il a chopé dans sa jeunesse ! Y suffit de jouer de la trompette, de faire la musique de James Bond et le tour est joué ! Par ailleurs beaucoup de compositeurs anglais sont partis en exil à Hollywood, aux Baléares, aux Bahamas ou à Saint-Paul de Vence....
La pluie, ça déprime et la Guinness,ça fait pisser. Que d'eau, que d'eau.

L'Allemagne :

La musique de film allemande est percussive. Je n'ai rien à dire de plus.

L'Espagne :

J'aime la musique de film espagnole, elle est entraînante, virevoltante, riche comme une paella un soir d'été.
Tiens, j'ai faim subitement...
Il y a des très bons compositeurs espagnols, José Nieto, Anton Garcia Abril, Juan Carlos 1er, El Cordobès, et Michel Polnareff.

Le Canada :

Don't Blame Canada, il nous a donné Howard Shore et Alanis Morissette .
Monsieur Shore fait de la musique de film. Il a un ami d'enfance qui s'appelle David Cronenberg. ce monsieur fait des films déjantés qui plaisent et qui sont légèrement obsessionnels.
Monsieur Shore a eu un oscar pour the Fellowship of the Ring. Enfin..!
Il l'aurait aussi mérité pour Big.
Quand à moi, j'ai soif, alors je vais aller déguster une 1664 de Cronenberg.


Hollywood (petite contrée de la Californie située sur la côte ouest des USA) :

C'est ici que vivent les maîtres du monde.
C'est à que sont les meilleurs compositeurs du monde.
C'est là que l'on trouvent les meilleurs orchestres.
N'en déplaisent aux anti-américains primaires.
A Los Angeles, la vie culturelle est riche...
John Williams n'en fini plus de nous étonner.
James Newton Howard est sur le même chemin.
Jerry Goldsmith est une légende vivante.
Et des dizaines d'excellents compositeurs nous gâtent chaque année.
Que voulez-vous que je dise de plus ?

A bientôt...


Les festivals de l'été

Cette saison est à marquer d'une pierre ponce blanche, pour la première fois la musique de film sera considérablement représentée lors des festivaux d'été .
On ne peut que se réjouir des telles initiatives.
En tout seigneur tout honneur les deux coups d'envoi on été donnés sur les champs elysées lors de la sympathique parade militaire du 14 juillet au bord de l'eau. Notre gentil président aurait dit, " de la musique de film, ah bon ? "

A Aix en Provence, le 27 juillet - en parallèle au remarquable festival élitiste où des gens incultes et méprisant du petit peuple et qui ont plein de fric se pavanent les soirs d'été - un groupe de mimes cambodgiens donnera une interprétation unique (et mimée) de la musique de Jurassic Park. Un inédit sera interprété à cette occasion, la musique non conservée par Spielberg de l'attaque du T-rex.

Non loin de là, à Nice la de moins en moins belle, le 30 juillet, à l'entrée du festival de jazz, un mendiant tchécoslovaque pourra, si vous lui mettez assez de pièces dans son chapeau interpréter les meilleures musiques de films de Noël, au programme : Home Alone, Miracle on the 34th Street, It's a wonderful life, all I want for christmas etc….cela viendra à point nommé en plein été.

Traversons nos belles contrées pour nous arrêter le 10 août, à Clermont-Ferrand où un groupe d'anciens mineurs interprétera un concert de musique d'Eric Serra uniquement avec des outils de la mine, histoire que ce compositeur continue de nous casser les oreilles. Boule Quiès distribuées généreusement à l'entrée.

Après, le 13 août, vous pourrez, après avoir pris une collation au Restoroute " La Belle France ", (deux kilomètres avant la sortie 19c sur l'A7 direction Barcelone), vous stopperez au Pont du Gard ou les parachutistes du 319 RMA interpréteront les meilleures musique de films avec chœur. Au programme, Rambo I, Gladiator, entre autres. Après ils flingueront quelques oiseaux du haut du pont, buvront de la bière, feront des doigts au public, en chantant Titanic. Invité d'honneur : Yvette Horner.

Le point d'orgue, excusez du peu, de cette saison ma foi riche en innovations, sera le concert donné, le 14 août, en la chapelle abandonnée de Tournais où le père richard interprétera les musiques de L'Exorciste, The Omen Trilogy, Armageddon et les 101 dalmatiens.

Reddragon vient de m'informer qu'un concert unique se déroulera le 15 août, dans les carrières de craie du bord de la Loire (ou poussent d'excellents champignons de paris) la troupe des chauves souris de Loire atlantique interprétera en ultra son les musiques de Danny Elfman pour Batman et Batman Returns, Quant à la musique de Batman Forever et Batman et Robin, ce fabuleux groupe sera rejoint (en deuxième partie) par la sympathique équipe de chanteuses retraitées de Langeais, dirigée par madame De la Moule Marinière (Elliott Goldenthal à donné son accord).

En Normandie, le Commandant Guibert chantera en solo, le 1er Septembre, du haut de la pointe du hoc l'intégrale de la musique de Saving Private Ryan et Band of Brothers Pour ce, il disposera d'un micro canon qui ébranlera tous les membres de l'assistance. En invité d'honneur, Paul Anka chantera the Longest Day en fin de Soirée et Mireille Mathieu (sous réserve) , tentera de débarquer en chantant Paris Brûle T-'Il ? d'une barge de débarquement alors que l'on sait bien qu'à cette époque les marées de la manche sont les plus violentes de l'année et qui risque d'y avoir un drame de plus sur ces belles plages normandes. Enfin, l'initiative à le mérite d'exister….

Le cd de la semaine :

Minority Report : c'est énorme , cette homme est un génie (7)

James Newton Howard va faire le Peter Pan de PJ Hogan. On bave d'avance….

A la semaine prochaine……


DEVOIRS DE VACANCES....


Ca y est, les cours sont terminés et les Parisiens vont envahir les bordures de la Côte Atlantique et de la Méditerranée. J'aime ces gens là, ils arrivent sans se considérer en pays conquis, sont toujours charmants, et ne font pas preuve de dédain ou d'une quelconque supériorité, en plus ils ont un pouvoir d'achat bien supérieur au notre.

Aujourd'hui bande d'incultes, c'est la première partie d'une série LUDIQUE de tests de connaissances sur la musique de film. Vu le niveau de certains forums de sites de musique de film, en partie du à la puérilité et au manque flagrant de connaissance en matière d'histoire, de compétences et de tout ce qui touche de près ou de loin au business complexe de la musique de film, il me semble bien URGENT de vous tester.....

sans se prendre la tête, ce n’est qu’un jeu.....
je le répète, ce n'est qu'un jeu et on ne va pas se prendre la tête......okay ????

Les 10 premières questions (plusieurs choix possibles) :


1. Avant The Lion King, Hans Zimmer était :

a - un bon compositeur
b - un allemand parlant mal l'Anglais
c - l'homme de la pluie

2. Mark Isham est un :

a - politologue
b - scientologue
c - astrologue
d - monologue
e - trompetologue

3. David Arnold est le fils de :

a - Malcolm Arnold
b - Willy
c - James Bond
d - aucun des trois précédemment cités

4. John Williams est un :

a - humble barbu
b - humble génie
c - humble compositeur
d - être humble et modeste

5. James Newton Howard est l'ex-petit ami de :

a - Rosanna Arquette
b - Barbra Streisand
c - Antoinette Lagrange dit 'toinette"

6. Henry Mancini n'a pas écrit la musique de :

a - la panthère rose à Malte
b - Sunset Boulevard
c - Vito Vitoria
d - The Great Waldo Kitty

7. Michael Kamen est un :

a - x men
b - barbu agité
c - collectionneur de boucles de ceintures
d - génie
e - incompris

8. Maurice Jarre est le père naturel de :

- Jean Michel Jarre
- Stéphanie Jarre
- Kevin Jarre

9. Bruce Broughton aurait du composer la musique de :

- Home Alone
- The Accidental Tourist
- Fantasia 2000

10. Danny Elfman est un :

- compositeur
- résidant de los Angeles
- membre du groupe oingo boingo
- veinard d'avoir steve bartek comme orchestrateur


Résultats la semaine prochaine ou plus tôt, on verra.....


23.06.02 :

LES DERNIERS GEANTS......

Cette semaine, trêve de plaisanterie. Puisque l'humour n'est pas de rigueur. Me comprendra qui veut.

Alors que le niveau du cinéma américain est de plus en plus navrant (ne parlons pas des autres cinémas), je dresse cette semaine les portraits rapides de ceux que je considère comme étant les trois derniers géants en activité à Hollywood :
John Williams, Jerry Goldsmith, et Elmer Bernstein.
Ils ont quasiment vécu les 50 dernières années de cette industrie à plein régime, ils ont travaillé avec les plus grands réalisateurs, rencontrés, côtoyés les stars du moments. Bref, ils sont une mémoire unique.
Au moment ou la musique de film n'est plus un art mineur mais où les majors de disques en font un juke box à vomir, il est temps de dresser un bilan et les perspectives des ces trois très grand messieurs :

JOHN WILLIAMS

John Williams est en train de devenir une légende, une icône presque inaccessible. Alors qu'il fête ses 70 ans, il parait - plus que jamais -au sommet de son art. Il semble vivre à 100 ans à l'heure ce diable d'homme, on le retrouve à Londres, Boston, LA, Salt Lake City. Il écrit une fanfare olympique de plus (et quelle fanfare !!), dirige la cérémonie des Oscars, fête les 25 ans d'E.T. en dirigeant le score en Live, et continue ses concerts. Ah, j'oubliais, il compose en six mois les musiques de trois cartons assurés au box office, Attack of the Clones, Minority Report et Harry Potter and the Chamber of Secrets.
Il a la pêche John Williams et on se demande ce qui l'arrêtera. Comme je l'ai déjà dit, il est entré dans les mémoires collectives, c'est une partie de l'histoire du cinéma à lui tout seul, et de l'histoire de la musique Américaine.
Inutile de vous dire qu'il sera premier de mon prochain top 10 (septembre) tellement son influence à été énorme ces dernier mois, et voilà t-il pas que notre homme vient d'avoir sa fresque sur Hollywood Boulevard....
Je suis heureux d'être né dans un monde du vivant de John Williams....

A venir :
2002 Catch Me if You Can (Steven Spielberg - enregistrement de la musique à l'automne)
2003 Timeline (Richard Donner - à confirmer et à prendre avec des pincettes)
2004 Harry Potter & the Prisoner of Akzaban
2005 Star Wars Episode 3 - Indiana Jones 4 (on y croit dur comme du chamalow...)

JERRY GOLDSMITH

Quel monsieur, ce Jerry Goldsmith. Pourtant il n'a jamais été associé à un monstre du box office et n'a reçu qu'un seul Oscar. Ce serait réducteur de dire que Goldsmith est aigri par cet insuccès. Il a eu une immense carrière et plus que tout, ce qui impressionne chez lui, c'est sa longévité.
Être capable d'aligner une moyenne de quatre partitions par an pendant 40 ans n'est pas donné à tout le monde. Jerry Goldsmith est LA MUSIQUE DE FILM dans le sens où il la comprend instinctivement, où il sait exprimer justement ce qu'il faut, quand il faut. Vous en connaissez des faux pas de Jerry Goldsmith ? J'ai même trouvé IQ absolument dément, c'est tout dire...
Ses récent ennuis de santé ont ému son cercle de fans. Tout ce que j'espère c'est que M. Goldsmith prendra la décision qui s'avèrera la plus juste et raisonnable pour lui et ses proches et non pas pour une industrie qui est désormais dirigée par des banquiers qui ne savent pas ce qu'est le cinéma. Où sont les Zanuck et Jennings Lang d'antan ?

A Venir :

2002 Star trek Nemesis


ELMER BERNSTEIN

Une icône. Ce diable de petit homme a connu des hauts et des bas dans sa carrière mais il semble toujours près à rebondir. Alors qu'il vient juste de fêter ses 80 ans et ses cinquante années de carrière, il a écrit durant le second semestre 2001 la musique d'un des films les plus attendus de l'année GANGS OF NEW YORK. Je vous rappelle que c'est ce monsieur qui a fait la musique des 10 Commandements et qu'il est toujours là !
Des réalisateurs comme Coppola (Rainmaker), Scorcese, Al Pacino (Chinese Coffee) cherchent encore à s'associer avec lui et, malgré un net ralentissement depuis 3/4 ans (il fait appel à sa fille Emily pour co-composer certains scores), Elmer Bernstein se montre tout à fait à la hauteur des engagements auxquels il est associé. Certes, sa partition pour Wild Wild West a été timidement reçue mais sa production et sa "résurrection"dans les années 90 ont été très impressionnantes (merci à Martin Scorcese). Il aurait mérite plus qu'une nomination aux Oscars pour The Age of Innocence.
Un oscar d'honneur en vue ? Ce serait amplement justifié.

A venir :

2002 Gangs of New York
Far From Heaven


02.06.02 :

JOHN WILLIAMS WORLD TOUR 2002

FRANCE 2002

A l'occasion de la sortie de sa nouvelle musique, John Williams sera en France du 7 au 21 Juin 2002. Suite à son grand succès à Costco Los Angeles où il avait fait une dédicace avec Yo Yo Ma (pour vous donnez une idée, c'est une sorte de Leader Price couplé à un Leclerc) Il fera la tournée des supermarchés suivants avec un bus décoré et Gérard Klein au Volant :

Le 7 juin : Atac de Trouville
Pour un lot de Jambon Premier choix, il dédicacera 3 cds.
Le 8 juin : Épicerie Darmond (Deauville, rue Clemenceau)
Venir tôt, Mme Darmond (mère), fait la sieste à partir de 13h45.
Le 8 juin : But de Deauville (17h à 19h)
Face au rayon des Lave Linge. Pas de photos s'il vous plait.
Le 9 juin : Géant de Caen
Journée chouquettes, dégustation gratuite, John Williams ne dédicacera que le cd de Monsignor.
Le 10 juin : Atac de Valenciennes Nord
Même offre qu'à Trouville (stock limité)
Le 11 juin : Carrefour Reims St Quentin
Bouteille de Champagne offerte pour l'achat des rééditions de The Accidental Tourist et the Witches of Eastwick.
Le 12 juin : Brasserie de l'Hôtel de Ville (Épernay)
Il sera assis au fond à gauche, derrière le flipper (cacahuètes et demi-pêche à volonté)
Le 13 juin : Carrefour de Strasbourg sud sud-est
Semaine du bricolage à l'occasion de la fête des pères (le bricolage est
un passe-temps favori de M. Williams)
Le 14 juin : Repos - Transfert en Avion vers Nice via l'Alpe-d'Huez
Le 15 juin : Épicerie Fine Corleone (Nice)
Achetez du caviar avant de recevoir une dédicace, s'il vous plait.
Le 16 juin : Carrefour Marseille One Moment in Time
Le 17 juin : Concert gratuit à l'entrée (Virgin Toulouse)
Le concert se fera face au rayon musique de film si il pleut. Places (15) limitées.
Le 18 juin : Intermarché St André de Cubzac Podium et animation. Concert avec la fanfare de St André. Pour un plein de super 98, un cd d'Harry Potter offert.
Le 19 juin : Atac de Rochefort
Grand Concert sur le parking (si le temps le permet). Orchestre des Pays de Loire et choeurs. Invité d'honneur (sous réserve) Michel Legrand.
Première partie, Mireille Mathieu. (retransmission live sur RMC). DVD à l'automne.
Le 20 juin : Cinéscénie John Williams au Puy du Fou
Parking gratuit en montrant le livret du cd de Penelope/Don't Make Waves (au fait je le recherche, propositions bienvenues)
Le 21 juin : Fête de la Musique, John Williams aura son Podium près de la Place de la Bastille. Emplacement non défini.

The John Williams World Tour 2002 est une production THIS WILL NEVER HAPPEN PROD. INC.

Les rééditions Walt Disney (que le monde du cd est magique avec Walt Disney...Oh j'aime les cds Walt Disney, y sont beaux les cds Walt Disney).

Rescuers Down Under : Pas Mal - 6 - mais pas le meilleur Broughton, loin de là
Who Framed Roger Rabbit : Pas Mal - 6 - mais pas le meilleur Silvestri, loin de là (et le film vieillit mal).
Pete's Dragon : 6 (nostalgie quand tu nous tiens)
Peter Pan : 7 (classique)
Marry Poppins : 7.5 (classique qui ne vieillira jamais)
Beauty and the Beast : 7.5 (le meilleur Menken, un délice du début à la fin)
Little Mermaid : 6.5 (quand je vous dis a battu Born on the fourth of July, vous m'avez compris)
Aladdin : 6.5 (bien bien)
Pocahontas : 5.5 (ça s'essouffle).
Hercules : 5 (ça tousse).
Mulan : 7 (ça est dément).
Kuzco : 6.5 (un excellent John Debney)
Snow White : 7 (one fine day my emancipation will come)
etc....

Bref tout ça pour vous dire que je ne peux que vous conseillez l'achat du cd d'Erich Kunzel et du Cincinnati Pops Orchestra DISNEY GREATEST HITS (volume 1). C'est dément et vous ferez des économies.
Achetez quand même Mulan et Beauty and the Beast aussi.

A bientôt,

Votre serviteur


30.05.02 :

COLLECTIONNEUR DE MUSIQUE DE FILM, QUI ES-TU ?


Grande question.

J'ai quelques réponses. franches, directes, précises...

Le collectionneur de musique de film, comme tout passionné, s'investit à sa façon dans son passe-temps favori. Car il ne s'agit que d'un passe-temps. Enfin, pas totalement, car certains en font leur quotidien et leur vie privée.

Il existe trois types de collectionneurs :

- L'équilibré (ouvert, tolérant, et qui fait la part des choses).
- Le buté (dans son monde, intolérant et qui ne supporte pas l'avis d'autrui).
- Le fan du jour (qui achète les compilations de chansons et qui gobe les conneries des médias), j'ai pas de temps à perdre, alors on en parlera une autre fois.

Classons maintenant le collectionneur par compositeur :

Le collectionneur fan de JOHN WILLIAMS :

Un cas intéressant. Le fan de Williams est certainement le plus tolérant de tous. On connaît déjà la rengaine de l'éternel débat Williams/Goldsmith, qui est le plus grand, bla bla bla...
On devrait simplement se féliciter de les avoir tous les deux. Le fan de John Williams a plusieurs défauts :
Il ignore fréquemment les partitions intimistes du compositeur (comme le fan de musique de film en général), alors que ces scores sont parmi les meilleurs de M. Williams.
Exemple : Stanley & Iris, Nixon, Sabrina, Monsignor, Rosewood, Sleepers, The Man Who Loved Cat Dancing.....
Plus l'orchestre est gros, plus ça fait du bruit, plus le fan de Williams il est content. C'est pour ça qu'il a adoré les premières partitions de David Arnold....
Le fan de John Williams a un autre défaut important. Son adulation pour Williams le convainc presque qu'il est un membre de sa famille. Genre "il porte toujours des cols roulés", "il est beau sur cette photo". Bref, des bêtises à la tonne qui sont aussi énormes que le talent de M. Williams. Car il n'y a pas que Star Wars dans la vie. Alors bougez-vous et allez vous procurer les scores cités précédemment.

Le collectionneur fan de JERRY GOLDSMITH

Hum. Dans la catégorie du plus excessif, MEDAILLE D'OR !

Jerry Goldsmith est un compositeur génial. Malheureusement. Neuf fois sur dix, ses fans ne lui rendent pas hommage. J'ai entendu des histoires tellement pitoyables que je n'ose même pas les raconter. C'est sans doute pour cela que Goldsmith est aussi réservé et prudent vis à vis des fans, bien que ces dernières années, les choses aient un peu évoluées.
Le fan de Jerry Goldsmith possède un raisonnement assez extrême, considérant que chaque oeuvre est un quasi-monument alors que M. Goldsmith ne se cache pas pour dire ce qu'il en pense (quelquefois en termes assez crus).
Ce qui en fait un collectionneur qui va se mettre à acquérir tout et n'importe quoi. Le fan de Jerry Goldsmith est jaloux du succès des films de John Williams et pense - quasi-systématiquement (et à tort) - que M. Goldsmith aurait fait un meilleur travail que M. Williams sur tel ou tel film. Le summum de la connerie ayant été atteint avec Jurassic Park.
Messieurs, ce n'est pas parce que le roman est signé Michael Chrichton qu'automatiquement Steven Spielberg aurait du appeler Jerry Goldsmith. Un peu de raisonnement ! Steven Spielberg travaille avec John Williams. Point final.
Il y a d'autre exemples, Superman/Supergirl, et on va être servi avec Minority Report où certains personnages médiocres vont nous refaire leur leçon, "Total Recall" à l'appui.
Toute cette franche rigolade a été on ne peut plus révélée par mon récent Top 10 des compositeurs, qui n'incluait pas M. Goldsmith. Si vous - fans de Jerry Goldsmith - n'aviez pas foncé tête baissée dans le panneau, vous auriez compris qu'il s'agissait d'un classement constitué sur la base des succès et de l'influence récente des compositeurs listés. Ne pas être dans ce classement ne concerne pas le manque de talent. Au contraire, celui de Jerry Goldsmith est gigantesque et il a toute mon humble admiration.

Le collectionneur fan de HANS ZIMMER

Intéressant là aussi. Il y a deux types de fans de Hans Zimmer. Celui qui l'a découvert à ses débuts et qui admire son travail d'avant Lion King et celui qui l'a découvert plus récemment (et qui nous intéresse ici).
C'est là que le bas blesse. La production de Hans Zimmer ces dernières années est tellement inconstante, voir modeste que ce fan découvre la musique de film de façon bien bien pauvre. La faute à qui ? A Hans Zimmer ? C'est certain qu'être associé aux pitoyables productions de Jerry Bruckheimer n'aide pas, Pearl Harbor est une musique catastrophique, un film prétentieux et inconstant. The Rock contient tous les archétypes gratuits et artificiels des productions Bruckheimer (doit-on prendre au sérieux un film qui utilise des images d'une patrouille acrobatique (les Blue Angels de US Navy en l'occurrence) pour feindre une attaque sur Alcatraz ? Si seulement Hans Zimmer faisait un peu plus de Gladiator et s'éparpillait un peu moins en "co-composant", les choses iraient sans doute bien mieux.
Bref, le Fan de Hans Zimmer est à l'image de sa production récente, sans goût.

Le collectionneur fan de JAMES HORNER

Le collectionneur fan de James Horner emporte toujours avec lui un élément important : une paire de boule quiès. Si vous questionnez un fan de James Horner alors qu'il écoute l'ouverture de Courage Under Fire et que vous lui dites "tu ne trouves pas que ça ressemble à Titanic ?" Il vous répondra : "quoi comment, non, je n'entend rien... "
Dois-je donner d'autres exemples ? Aliens, Beautiful Mind, Patriot Games...
Bref, le fan de James Horner vit dans son monde, fait de papier calque et de la touche repeat. Je n'ai rien à dire de plus.

Le collectionneur fan de ENNIO MORRICONE

Il vit sur une île déserte, seul au monde et je n'ai pas de nouvelles...

__________________________________________________________________________________

Pour info ALAN MENKEN fera pour Disney :

ENCHANTED (moitié live action moitié dessin animé - Printemps 2003)
SWEATING BULLETS (nouveau dessin animé musical - Automne 2003)

Par ailleurs, une adaptation de THE LITTLE MERMAID est en cours pour le théâtre (genre Lion King ou Beauty and The Beast, prévoyez des masques et des palmes, la piscine est grande).

Ma prochaine review s'intitulera d'ailleurs :

POURQUOI DISNEY NE MERITE PAS JAMES NEWTON HOWARD.

L'alerte de la semaine à :

A la météo. Fait pas beau et ça contrarie mes projets.

Le bravo de la semaine :

A Attack of the Clones ! Quel film ! Le meilleur après The Empire Strikes Back !
Allez le voir et le revoir et tant pis pour Spiderman !


Parmi les cds sortis récemment (rééditions, nouveautés, etc...) je vous conseille :

(notes de 1 à 8)

Hart's War (Rachel Portman) 6
Joe Versus The Volcano (Georges Delerue) 7,5
Spiderman (Danny Elfman) 4 (j'attends le score album, on ne sait jamais, les miracles ça existe encore parait-il)


UN CD A NE JAMAIS ACHETER (achetez en un autre qui vaut plus le coup)

Cette semaine on change de registre

ARMAGEDDON (score album) Trevor Rabin. C'est gratuit, artificiel, sans goût et sans inspiration.

A bientôt !

Votre serviteur


14.05.02 :

C'est bientôt l'été....

J'aime l'Été, les filles s'habillent légèrement et les films sortent à la pelle.... Du moins les mauvais, parce que les bons, c'est pour l'automne....oscars obligent.
Je vous préviens aussi, les films français, je m'en fous complètement (à quelques exceptions près : ceux du génial Régis Wargnier, du non moins génial Jean Jacques Annaud, ou de Gérard Oury, par exemple. De toute façon, depuis que Truffaut est mort, c'est la misère...).
Cinéma français = cinéma prétentieux.
Ne me parlez surtout pas de Luc Besson ou je vais m'énerver.

Ou en étais-je ?

J'aime l'Été. j'aime aussi le Printemps, on est d'ailleurs toujours au Printemps...
Il y a eu le Printemps de Prague (belle ville m'a t-on dit), le Printemps de Pékin (trop triste, trop loin, trop de riz), le Printemps de Bourges (tout le monde s'en fout)....

Je suis heureux aujourd'hui.

Varèse Sarabande vient de nous faire le plus beau cadeau que l'on puisse espérer (après ça)...cliquez ici, SVP.

JOE VERSUS THE VOLCANO


Mon dieu...

Que Georges Delerue manque à la musique de film !!!!

d'ailleurs, en guise de conclusion et avant ma rubrique du vendredi qui promet, française, français, d'être décapante, je vous soumet un petit sondage MERCI D'Y REPONDRE MASSIVEMENT !!!


Quels films selon vous (sur la période 1992-2002) Georges Delerue aurait mis en musique si le destin ne l'avait pas frappé aussi tôt ?

petit rappel : Georges Delerue aurait du signer les musiques de SWING KIDS, GERMINAL et peut-être LA SOIF DE L'OR....

Votre serviteur,

Général Bethlehem.


PS : ACHETEZ JOE VERSUS THE VOLCANO


10.05.02 :

Mon dieu, quel horreur !!!!!!!!!!

Dans ma chronique du 9 Mai j'ai oublié Trevor Rabin !

Et bien je vais vous dire une chose : je m'en fous.

Trevor Rabin est à la musique de film ce que le stylo bic est à l'écriture : ça dépanne et c'est jetable.

UNE LISTE QUI NE VA PAS PLAIRE......ET JE M'EN FOUS.


Récemment, l'excellent Scott Bettencourt, responsable de Film Score Daily, a édité un top 40 des compositeurs Hollywoodiens. C'est tout à son honneur et c'est courageux, vu la susceptibilité des fans de musique de film (qui frôle la psychiatrie à l'occasion).

Comme tout le monde se fout généralement des compositeurs listés de la 11ème à la 40ème place, j'ai décidé, MOI, de publier ma liste et j'espère qu'elle va bien vous embêter ma liste, et qu'il n'y aura pas votre petit compositeur favori dedans, que vous croyez que c'est le plus grand et que c'est injuste , na na ....

bref, je m'en fous royalement....!


Numéro 10 : John Powell
Parce qu'il écrit des choses remarquables et que ça va continuer....enfin j'espère.

Numéro 9 : Edward Shearmur
Parce que c'est actuellement le compositeur qui monte et qui va finir par tomber sur un hit (pas un truc pathétique genre Save The Last Dance ou Coyote Girls quand même)

Numéro 8 : John Debney
Parce qu'il a été trop longtemps décrié et qu'il commence à prendre une réelle envergure (merci JNH)

Numéro 7 : Danny Elfman
Parce qu'il est toujours là quand il faut, même si il y a un avant Nightmare Before Christmas (bien) et un après (pas bien). Ses musiques récentes sont fades, très fades. Planet of the Apes, baaaaaah.....

Numéro 6 : Thomas Newman
Parce que c'est un génie (écoutez The Player, Little Women ou Horse Whisperer et vous comprendrez bande d'incultes)

Numéro 5 : Alan Silvestri
Parce qu'il ne cesse de s'améliorer avec l'âge (Mummy Returns est un monument) et que sa musique pour Cast Away restera un des moments les plus poignants de la musique au cinéma. Incontournable.

Numéro 4 : John Williams
Parce que il y a eu un avant, il y a un pendant et il y aura un après John Williams et croyez moi, ce jour là, on sera mal.
Le maître est toujours le maître. Bernard Herrmann doit apprécier (je me suis compris et ça me suffit.....)

Numéro 3 : David Newman
Parce que la maîtrise de la musique de film et la technique de cet homme sont incroyables, le meilleur est à venir.

Numéro 2 : Hans Zimmer
Parce qu'il a révolutionné la musique de film.

Numéro 1 : James Newton Howard
Il n'y a pas de mots......

La bonne nouvelle du vendredi

Alan Menken revient chez Disney pour deux films !

La meilleure rigolade de ces dernières semaines va à

Brian Grazer (producteur à Hollywood)

Qui remercie James Horner pour avoir écrit son score le plus original pour A beautiful Mind lors de la cérémonie des Oscars.

(......................................) excusez moi

Faut arrêter de déconner Mr. Grazer, dire ça devant des millions de téléspectateurs , ça va pas non ? C'est pas bien, pas bien du tout.
J'ai ri et puis après j'ai pas trouvé ça marrant du tout. C'est comme dire que le grand bleu est un monument de la musique de film, ça va pas, non ???
Suis sur que vous étiez même pas aux sessions d'enregistrement et que Ron Howard (toujours blagueur ce Richie) vous a fait écouter la musique d'An American Tail à la place. Vous lui avez alors dit, "Ron tu ne m'avais pas dit que Russell Crowe savait chanter et qu'il y avait un pigeon dans l'histoire".


Le mot de la fin

Si vous avez vu Postman (y a intérêt) rappelez vous qu'avant la guerre, j'étais vendeur de photocopieuses.
Devinez qui était mon meilleur client ?


09.05.02

L'attaque des clones

ou comment en 10 ans, l'empire Mediaventures s'est infiltré dans la république (déjà déchéancière) d'Hollywood ....

Beaucoup d'espions botham sont morts pour révéler ces informations ...

Un peu d'histoire.

Hans Zimmer est né en Allemagne, petite contrée du centre de l'Europe qui ne paye pas de mine ...

Hans Zimmer est autodidacte, c'est à dire que l'école y s'en foutait et que très tôt il a porté un blouson de cuir noir pour montrer qu'il était révolté et qu'il était en colère.
A la fin des années soixante, il quitte la demeure familiale pour un long voyage vers Londres l'embrumée.
Là, là mais aussi là, il apprend les plus fines méthodes de la diplomatie et du savoir-faire dans les cocktails du monde de la musique, du bruit, et accessoirement des comédies musicales.
Ne doutant de rien, il va même jusqu'à s'afficher avec un groupe nommé The Buggles mais ne se compromet pas trop longtemps avec eux.
Il rencontre le maître Stanley Myers, un grand, un très grand monsieur, qui maîtrise la force de la composition.
Hans Zimmer commence à écrire grâce à son maître quelques musiques de films.
Mais ce qui fait sa force, c'est sa connaissance du mythique synthétiseur, que seul quelques seigneurs éparpillés maîtrisent (citons notamment Vangelis le bourru, isolé sous une serre au sommet d'un immeuble parisien, ou Faltermeyer Premier (et dernier) (qui plus tard perdra les faveurs de Bruckheimer l'inconstant au profit de... Hans Zimmer, mais c'est une autre histoire).

La reconnaissance...

On commence à bien connaître Hans Zimmer dans le Grand Londres et peu à peu, il tisse un réseau, quelques apôtres commencent à faire leur apparition.
C'est alors qu'il fomente un complot qui va le guider au pouvoir. S'associant à un beau film politiquement correct, Un Monde à Part, sa musique est remarquée par Barry Levinson (grand chancelier des réalisateurs en cette fin des années 80) qui l'engage pour son film Rain Man (l'homme de la pluie qui pête dans les cabines téléphonique).
Hans Zimmer à réussi son premier pari, un poste dans le sein des saints. Hollywood (prendre l'accent de Toshiro Mifune dans 1941 quand vous dites Hollywood, s'il vous plait)
Son accession au pouvoir sera fulgurante. Il va patienter quelques années en inondant les films d'Hollywood de superbes travaux, histoire d'endormir les plus méfiants. Black Rain, Driving Miss Daisy, Pacific Heights, Days of Thunder, Thelma & Louise, Backdraft, The Lion King. Tout le monde aime Hans Zimmer, Hans Zimmer aime tout le monde. Personne ne voit la menace fantôme.

Premiers clones...

C'est alors que les premiers clones font leur apparition.
Après une gestation aussi longue que la formation d'un gouvernement en Italie, Mark « boba » Mancina, clone numéro un, pointe son nez. Hans Zimmer lui montre la voie avec Sniper, True Romance et Lion King et puis le lâche dans la nature, tel un père qui laisse partir l'enfant prodige sur une liane qui le conduira à Tarzan.

Hans Zimmer installe son studio à Santa Monika (anagramme de Kamino, hum, bizarre... n'est-il pas ?) et y fait grandir plein de petits clones, son accession finale au pouvoir arrivera en 1997 quand il sera élu responsable du département musique de Dreamworks. Il peut alors lancer ses clones sur les productions de cette compagnie. Ils éclipsent peu à peu de nobles compositeurs comme Bruce Broughton, James Horner, Alan Silvestri ou Jerry Goldsmith, héritiers des chevaliers Herrmann, Korngold, Steiner ou Waxman. Les clones sont lancés, voici la liste :

Nick Glennie Smith : Second à être apparu (cool runnings). Clône assez moyen, mais qui continue à plaire et qui n'est pas cher, sans doute.
Gavin Greenaway : Clone docile dont l'avenir parait bien limité.
Jeff Rona : Un bon clone, mais qui à du mal à percer, plus original que la moyenne, éditeur des albums du maître Zimmer.
John Powell : Le plus grand des clones, a su se détacher de l'influence de son maître. Il ira loin.
Harry Gregson Williams : Talentueux certes, mais pas autant que John Powell.
Rupert Gregson Williams : Clone discret, pour le moment.
Justin Burnett : Clone mis sur le marché trop jeune...
Steve Jablonsky : Dernier des clones apparu, à voir.
Klaus Badelt : Idem, trop tôt pour savoir s'il va durer. Semble bien parti.
Bruce Fowler : Orchestrateur des clones, artisan de l'ombre par excellence.
Walt Fowler : Autre orchestrateur dévoué des clones
Ladd McIntosh : idem.
Yvonne S. Moriarty : idem.
Don Harper : Assistant de Dark Mancina.
Graham Preskett : Clone dont on a plus guère de traces. Perdu sans doute aux confins de la bordure extérieure.
Geoff Zanelli : Clone un temps obscur mais qui prend de l'envergure (With friends like this, hannibal, Spirit, K19).
Roy Hay : Très discret...
Henning Lohner : Pareil ...
Patrick Cassidy : Entendu dans Hannibal, clone en sommeil ?
James Levine : En attente ...

Retour à la réalité...

La sortie de l'attaque des clones représentait l'occasion d'un clin d'oeil à media ventures et ses compositeurs. Le grand débat de ces dernières années concerne bien évidemment les collaborateurs de Hans Zimmer et leurs compositions, si proches du style du maître.
Ce dernier a rappelé à de nombreuses reprises qu'il souhaite faire de media ventures une école, un groupe, un peu comme pour les courants de peintres du début du siècle dernier, entre autres.
C'est tout à son honneur, mais allez faire comprendre ça à un fan de musique de film qui ne jure que par Williams, Horner ou Goldsmith.

Il ne fait aucun doute que la globalité des personnes listées ci-dessus est talentueuse. John Powell, Harry Gregson Williams, Mark Mancina, Nick Glennie Smith sont des Noms maintenant à Hollywood et ils le méritent. Le temps dira si les autres perdureront et perceront, mais leur départ est prometteur. A suivre.


L'alerte de la semaine à :

Ceux qui ne vont pas acheter le cd d'Attack of the Clones parce qu'ils vont se contenter d'un cd gravé constitué de fichiers mp3.
Continuez à piller la création musicale grâce au net, continuez de n'en faire qu'à votre tête.
Okay, le prix des cds est encore trop élevé, mais de grâce arrêtons le massacre.
Si ça continue, dans cinq ans, ils n'y aura plus de labels de musique de film, entre autres.
Pensez que pour un John Williams ou un James Horner, il y a des dizaines de compositeurs qui comptent sur les droits des cds. Il y a des employés de maisons de disques, des techniciens, des musiciens, dont c'est le métier et qui ont des familles... Votre petit plaisir égoïste vaut bien que vous fassiez des efforts. Si ce n'est pas le cas, les licenciements continueront.


Le bravo de la semaine :

A sony classical pour sa protection anti-copie du cd d'Attack of the Clones.


Parmi les cds sortis récemment (rééditions, nouveautés, etc...) je vous conseille :

(notes de 1 à 8)

Panic Room (Howard Shore) 5
Attack of the Clones (John Williams) 7,5
20th Century Concerti (Williams, etc) 6

UN CD A NE JAMAIS ACHETER (achetez en un autre qui vaut plus le coup)

Cette semaine on continue dans la joie et la bonne humeur avec

JEANNE D'ARC (Eric Serra)


05.05.02 :

Bonjour à tous le monde,

Le général Bethlehem, toujours curieux, est en train de regarder TF1 ce soir......(?).
Je n'avais jamais vu le film de Ed Zwick ETAT DE SIEGE. Je ne mentionnerais pas la musique de Graeme Revell, ce n'est pas là mon propos.

Programmer un tel film - EN FRANCE - entre deux tours d'une élection présidentielle, avec les enjeux que l'on sait, est irresponsable.
Au moment où l'Allemagne est sous le choc de l'insécurité, voilà que TF1 enfonce le clou et se joue des masses, comme elle sait si bien le faire.

Cela confirme ce que je disais dans ma première chronique. Les médias ont un pouvoir énorme et dangereux, quant à Hollywood, il est temps que l'industrie du cinéma et de la télévision repense son approche de l'actualité et de la violence (sans se cacher les yeux, bien sur).

En clair, arrêtons de jouer avec...

La somme de toutes les peurs.

Je profite de ce petit message pour faire une mise au point. Le nom "général Bethlehem" est utilisé du fait de ma passion pour le film, THE POSTMAN. Je ne partage en aucun cas les idéaux du personnage décrit dans le film.


DERNIERES INFOS

Le 13 Mai, Le Varèse club sortira quatre nouveaux titres :

Au rang des dernières rumeurs on annoncerait :

THE GREAT TRAIN ROBBERY (expanded)
PREDATOR

Cela me semble logique mais rien n 'est moins sur.

Je prie pour que ce club nous édite des merveilles telles que :

JOE VERSUS THE VOLCANO
MONSIGNOR
FAMILY PLOT
SUGARLAND EXPRESS
HER ALIBI
BACK TO THE FUTURE
SUPERMAN IV THE QUEST FOR PEACE
et bien d'autres...
Les chances que des titres de scores écrits pour Disney/Touchstone et Paramount soient édités sont nulles. Faites le tri.


28.04.02 :

Qu'on Arrête de Bouger ! (Reddragon décline toutes responsabilités sur les commentaires du Général Bethlehem, de peur de finir fusillé !)

J'aime bien James Horner, encore faudrait'il qu'il arrête de travailler avec les artistes de chez Sony qui par ailleurs se fout de nous en éditant le Cd "Attack of the Clones" sur un seul volume, alors que le double sortira en fin d'année. Et nous pauvres imbéciles allons investir dans les deux, euh ... les quatres... euh, les cinq !

A la semaine prochaine, pour rire cliquez Ici


27.04.02 :

LES ENDIVES AU JAMBON, C'EST TRES BON. ENCORE FAUT-IL Y GOUTER.....


Parmi mes films préférés, si ce n'est le préféré, il y a THE POSTMAN (Kevin Costner 1997, Warner Bros), et qu'en j'en parle, il y a deux réactions :

- La personne incrédule qui ne sait même pas que c'est un film, qui l'a réalisé, de quoi il parle mais qui - par contre - pourrait vous faire un historique des émissions débilitantes du paysage médiatique français (y compris canal +, la cinquième et surtout, oh oui ! surtout M6).

- Le cinéphile qui croit tout savoir, qui dit avoir tout vu, et qui ne voit rien, (sauf le dimanche soir sur TF1 après le lavage de cerveau du journal télévisé) et qui me répond : AH AH AH AH AH c'est nul Postman..!

Allons-y gaiement :

THE POSTMAN est un meilleur film que DANCES WITH WOLVES. Il est malheureusement venu cinq ans trop tôt. Il demeure complètement incompris et a surtout été très modestement marqueté par la Warner. La bande annonce est minable. C'est une carte postale ringarde, avec une musique épouvantable.

Ce film montre aux Américains ce qu'il pourrait advenir de leur pays suite à un conflit mondial. Est-on si loin de la réalité finalement (?).

Vous qui êtes assis confortablement dans vos canapés, petits occidentaux gâtés, sur nourris, spoliés, hommes et femmes sandwiches de multinationales, vous vous croyez à l'abri de la faim et de la guerre !!!! je suis mort de rire !!!!!
Quand vous avalez un mac do (je le fais quelquefois et je l'assume) cinq gosses (en Afrique, ou ailleurs) dont les possibilités intellectuelles étaient les mêmes que la vôtre à la naissance, ne passent pas un jour de vie. Éphémères.
Arrêtez donc de vous leurrer et de vous rassurer dans votre petit confort...
Ok, j'y viens, la leçon de morale est terminée, mais ça fait du bien. C'est la leçon de THE POSTMAN.

La collaboration de James Newton Howard a The Postman, c'est la cerise sur le gâteau. Disposant d'un timing assez serré (10 semaines, si je me souviens bien) mais ayant anticipé l'écriture de certains thèmes des mois auparavant, Howard a écrit 142 minutes de musique pour ce film.
Est-ce sa meilleure musique ? Mon coeur dit oui, mais raison dit.....Treasure Planet.
Et là j'entends déjà des fans se dire. Comment ? Il a entendu Treasure Planet ????!!!!! Eh bien non....ah ah ah !!!

Non, ma raison dit ALIVE.

The Postman s'appuie autour de cinq thèmes tous aussi solides les uns que les autres. Celui que nous découvrons dans "Shelter in the storm" Thème du héros (qui s'appelle Gordon dans le génial bouquin de David Brin) mais aussi de celle qu'il va rencontrer et aimer : Abby, joué par Olivia Williams.
Mon dieu, mon dieu, Olivia Williams....Quelle actrice, quelle beauté, quelle présence !!!
Le second thème est plus héroïque et par conséquent nous l'appellerons thème héroïque N°1, c'est celui de l'homme qui devient héroïque pour survivre. On l'entend assez souvent sur l'album et dans le film, notamment lors de la scène de la chute du Postman du pont suspendu, avec une reprise magistrale et puissante.
Le thème héroïque N°2 (troisième thème) est le thème du Postman vu comme un héros par ses compatriotes, (le shérif Briscoe qui lui donne le courrier, les gamins qui le reconnaissent...).

Il est absent de l'album.
Il est absent de l'album.
Il est absent de l'album.

Le quatrième thème est celui de Bethlehem et des Holnistes. Je l'aime bien ce thème...

Le cinquième est celui du bébé de Abby et The Postman : Hope. Il est merveilleux. On l'entend surtout lors de la scène où The Postman quitte Abby (à Bridge City). La performance d'Olivia Williams dans cette scène est absolument démente. On l'entend également vers la fin et lors de l'incendie du refuge.

Il y a d'autres thèmes plus mineurs dans ce score. Mais l'ensemble est vraiment au dessus de la moyenne. De toute façon, avec James Newton Howard, on est hautement servi. Une personne bien placée de la communauté Hollywoodienne me disait déjà il y a quelque temps déjà que son futur allait être grand.

Il me tarde que Monsieur Howard soit enfin reconnu par ses pairs. Le passif de ses films et de ses excellents scores commence à peser. A mon avis, 2002 ne devrait être pas mal avec SIGNS, DREAMCATCHER, TREASURE PLANET, BIG TROUBLE (déjà sorti, pas d'album).

Bon, maintenant, je vais revoir The Postman... et manger des endives au jambon.

Général Bethlehem, votre serviteur

A VENIR

La semaine prochaine, je vous parlerai peut-être de Randy Newman, de Jerry Goldsmith, ou peut-être Thomas Newman, à moins que ça ne soit encore de James Newton Howard...

L'actualité discographique de Randy Newman sera chargée en Mai. RAGTIME IS COMING ! RAGTIME IS COMING ! RAGTIME IS COMING ! et ce n'est pas tout !!!!

Parmi les cds sortis récemment (rééditions, nouveautés, etc...) je vous conseille :

(notes de 1 à 8)

- The Man Who Loved Cat Dancing (FSM) - 6
- Yo Yo Ma Plays the Music of John Williams - 8
- Monsters Inc. (Randy Newman) - 6
- Return to Neverland (Joel McNeely) - 6

Michel Legrand a écrit une musique très très intéressante pour THE MAN WHO LOVED CAT DANCING, je vous conseille VIVEMENT d'y porter un certain intérêt et de n'avoir aucun préjugé.

On ne remerciera jamais assez Lukas Kendall et son équipe pour leur travail.

L'alerte de la semaine va à :

HANS FLORIAN ZIMMER

Hans Zimmer où êtes-vous ?
Je me souviens du début des années 90 avec nostalgie.
Gladiator n'est-il qu'un magnifique sursaut sans suite....?
A force de vouloir «intellectualiser » votre musique, elle en perd tout intérêt.
Pourtant, Hans Zimmer, vous êtes un compositeur génial...

Récentes musiques que j'ai acheté, dont j'attendais beaucoup, et que je n'écoute plus :
-Pearl Harbor, Hannibal, The Pledge....
...et qui ne m'ont pas donné envie de me procurer :
-Invincible, Black Hawk Down....
Ai-je tort ou raison ?

Prochains scores de Hans Zimmer:
- K19
- SPIRIT


JE TERMINERAI CHAQUE COLONNE PAR LA RUBRIQUE :

UN CD A NE JAMAIS ACHETER

Cette semaine, allez , on attaque fort (autant commencer par le fond, ça ne pourra que s'améliorer, si j'ose dire) :

LE GRAND BLEU (Eric Serra)